Tribune d’Henry Rousso dans Libération

Le 20 novembre 2015, Libération a publié une tribune de d’Henry Rousso : « On ne va pas rouvrir les abris anti-aériens… »

« «Nous sommes en guerre», a déclaré François Hollande. Oui, nous sommes en guerre dès lors qu’une entité – groupe criminel, secte millénariste ou Etat territorial en gestation – a décidé par la violence, de nous contraindre – nous, adversaires nommément désignés et ciblés – à exécuter sa volonté, pour reprendre la célèbre définition de Clausewitz. Cette entité a manifesté en outre sa volonté d’user d’une violence sans limites, nihiliste et apocalyptique, mais qui a sa rationalité. Celle-ci n’est contrainte par aucun souci de protéger les siens (combattants suicidaires ou civils utilisés comme boucliers), et elle s’alimente de volontaires venus de toutes parts. Cette entité a même inauguré une nouvelle forme de guerre génocidaire, heureusement encore circonscrite, puisqu’elle ne choisit même plus des cibles singulières, «impies» ou «mécréants», mais abat tout être vivant dans sa ligne de mire, musulmans compris, preuve que les termes de «guerre de religion» ou même de «civilisation» sont inopérants. On peut néanmoins s’interroger sur les implications à court terme d’une telle «déclaration de guerre» dans un pays encore marqué par le souvenir de conflits récents de grande intensité. (…) »

 

Poursuivre la lecture de cette tribune sur le site de Libération