Archives de catégorie : Billets

La Révolution, vous vous la représentez comment ?

revolution

Notre collègue Guillaume Mazeau, Maître de conférences à l’université Paris 1, lance une grande enquête sur les manières dont les historien-ne-s se représentent la Révolution française.

Cette enquête repose sur un questionnaire à remplir en ligne (temps escompté entre 5 et 10 mn) en cliquant sur le lien suivant:

https://docs.google.com/a/sciencespo.fr/forms/d/1hvVN-4aMgSJ8TupQAyPnfQayG4iTTwBUhul92KC4ZUo/edit

Les résultats de cette enquête, visant à analyser la conscience historique de l’événement au sein de la profession, plus de 20 ans après le Bicentenaire, seront publiés dans un livre d’essais chez Fayard.

Vous êtes les bienvenus !

« Vichy, la politique sociale, le corporatisme : le fonds “État français” et la documentation de la bibliothèque de l’IHTP »

A découvrir sur le carnet de la bibliothèque Collections du temps présent un billet sur l’exploitation de ressources documentaires de l’IHTP par un doctorant.

Michele Mioni est doctorant en cotutelle de thèse à Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à l’IMT – School for Advanced Studies de Lucca en Italie. Sa thèse porte sur une étude comparée des politiques sociales en Grande Bretagne, France et Italie pendant la Deuxième guerre mondiale.

Continuer la lecture sur https://ihtpbibarch.hypotheses.org/706

L’IHTP dans « Le Libé des historiens, 6 octobre 2016 »

A l’occasion des Rendez-vous de l’histoire, à Blois, du 6 au 9 octobre, sur le thème « Partir », des chercheurs de l’IHTP publient dans Le Libé des historiens  de ce jour :

– Deux éditos sur Alep :

« Écrire dans la nuit, écrire pour Alep… »,  par Christian Ingrao ;
«… et écrire au temps d’Alep »,  par Malika Rahal (p. 8).

En histoire culturelle, par Anne Kerlan :

* Walasse Ting, l’instabilité créatrice au musée Cernuschi » (p. 13).

* « Crazy Horse. Le miroir aux silhouettes » (p. 22-23).

 Photo : Alep 2001. © Malika Rahal.

Conserveries mémorielles : #18 Revenances et hantises

©Ximena_de_Leon_Lucero
©Ximena_de_Leon_Lucero

Ce numéro de Conserveries mémorielles propose des contributions consacrées – au sens le plus large possible – aux phénomènes de revenance et de hantise. Ces deux notions – que les textes retenus, et les approches privilégiées contribuent à définir – ne sont pas si éloignées l’une de l’autre : alors que la revenance implique l’état d’un retour – de ce qui revient –, la hantise signale la présence persistante, voire obsédante, d’une chose ou d’un être dont on ne peut se défaire et/ou qui revient sans cesse. Dans l’imaginaire de la mort, le revenant apparaît aux vivants lorsque la douleur causée par la perte est encore vive ; il incarne l’absence et montre tout le vide laissé par la disparition ; son apparition marque une interruption dans le « travail du deuil » et signale le dérèglement – momentané – de la mémoire des morts.

Nous voulons ici observer, sous différentes formes, le passé qui fait retour : lorsque le passé s’impose au présent, lorsque le révolu surgit au cœur de l’actuel, lorsque les morts, tirés de leurs tombeaux, s’immiscent parmi les vivants, l’expérience du temps est bouleversée et la mémoire affectée. Ces manifestations spectrales du passé, sous la forme d’un retour ou d’une survivance – dont les apparitions de fantômes, d’ombres, de spectres et de revenants ne sont qu’une configuration parmi d’autres – pourraient bien incarner une tension entre le présent, le passé et l’avenir, entre le révolu et le devenir.

Les notions de revenance et de hantise, au-delà des phénomènes ponctuels qu’elles contribuent à décrire, fournissent un cadre propice à une réflexion interdisciplinaire sur l’expérience du temps et sur la construction de la mémoire, inscrivant en quelque sorte un état persistant entre la vie et la mort, entre la survie et la disparition, entre le souvenir et l’oubli des morts. 

« La numérisation des archives orales de l’IHTP : un projet IHTP, BnF et plateforme Cocoon » par Valérie Hugonnard

A découvrir sur le carnet de la bibliothèque Collections du temps présent un premier billet sur le projet de numérisation des collections

Le fonds d’archives orales de l’IHTP s’organise en trois grandes séries – ENT Entretiens, COL Colloques, SEM Séminaires – , il rassemble des enregistrements réalisés principalement du début des années quatre-vingt au début des années 2000 et porte sur l’histoire de la Deuxième guerre mondiale, l’histoire de la décolonisation et des questions touchant l’histoire du monde contemporain.

Poursuivre la lecture sur https://ihtpbibarch.hypotheses.org/673

« Les collections sonores de l’IHTP sur la plateforme Cocoon » par Michel Jacobson

Après le billet « La numérisation des archives orales de l’IHTP : un projet IHTP, BnF et plateforme Cocoon », voici la publication de Michel Jacobson consacré à ce projet.

Les premiers contacts entre l’IHTP et Cocoon (plateforme « Collections de corpus oraux numériques ») datent d’une enquête menée en 2011 par Cocoon auprès des laboratoires de sciences humaines et sociales pour recenser les corpus oraux « dormants » dans les armoires des chercheurs et des laboratoires. A ce moment, l’IHTP n’avait pas directement répondu à l’enquête mais avait identifié Cocoon comme un acteur potentiel dans le cas où le laboratoire se lancerait dans des opérations de numérisation, de sauvegarde ou de publication de ces enregistrements audio.

Poursuivre la lecture sur