Archives de catégorie : chez les carnetiers de l’ihtp

Seront classés dans cette catégorie les billet faisant état d’une publication d’un des carnetier de l’IHTP dans son espace personnel.

« Tianjin au temps des concessions étrangères sous l’objectif d’André Bontemps (1931-1935) », par Fleur Chabaille

A découvrir, dans le carnet de la bibliothèque Collections du temps présent le récit visuel élaboré par Fleur Chabaille.

Tianjin au temps des concessions étrangères sous l’objectif d’André Bontemps (1931-1935), un dossier d’histoire du temps présent.

L’élaboration de ce dossier  par Fleur Chabaille, spécialiste de l’histoire des concessions étrangères et plus particulièrement de Tianjin, s’inscrit dans le cadre d’une collaboration entre l’IHTP et la plateforme Virtual Tianjin de l’Institut d’Asie orientale (IAO), autour d’un fonds iconographique exceptionnel, le fonds Bontemps (cote IHTP ARC 3022) de l’Institut d’histoire du temps présent.

Poursuivre la lecture sur https://ihtpbibarch.hypotheses.org/503

 Légende de la photo :
De gauche à droite : Jean, André, Thérèse et Jacqueline Bontemps. Enfant non identifié. Photographie peut-être prise à Shanhaiguan, IHTP fonds Bontemps (ARC 3022) – Virtual Tianjin ID 32685

24-25 octobre 2015, Berry-au-Bac : La Première Guerre mondiale des deux côtés du front

L’équipe du projet franco-allemand « La cote 108 à Berry-au-Bac : fronts militaires et fronts domestiques entre histoires nationales et mémoire européenne » – sept étudiants, français et allemands, sous la direction de Fabien Théofilakis – présentera, les 24 et 25 octobre prochains à Berry-au-Bac (Aisne), les fruits de sa nouvelle année de recherche sur un lieu qui fut un secteur du front entre Français et Allemands entre septembre 1914 et novembre 1918. Conçue dans une perspective comparative qui envisage l’histoire de la Grande Guerre dans un cadre binational, la nouvelle exposition, inaugurée le 24 octobre, sera accompagnée de visites guidées, de découverte de la cote 108, de stands « archives » et de tables rondes franco-allemandes.

Entrée libre. Informations pratiques sur le programme.

Le programme en français PROGRAMME 2015 (1)

Le programme en allemand Programm (dt) 2015 (1)

Source de l’image : « Carte postale, collection particulière »

« La Terrasse. Retour sur une histoire du temps présent », avec Malika Rahal

Le 16 août, Malika Rahal a publié un article, « La Terrasse. Retour sur une histoire du temps présent », dans son carnet de recherche, Textures du temps, dont voici les premières lignes.

« Il n’aura peut-être pas échappé aux lecteurs de Textures du temps que j’ai écris il y quelques années une biographie d’Ali Boumendjel, l’avocat et militant politique algérien.

C’est durant cette recherche que j’ai commencé à saisir combien la connaissance des lieux aide à la compréhension des choses, et ancre l’écriture : j’avais vu la maison qu’Ali Boumendjel et sa femme avaient fait construire aux Sources, la maison de ses parents à Belcourt, repéré bien des lieux de leurs vies à Alger. Mais je n’avais jamais trouvé le bâtiment  tenu par les parachustistes français à el-Biar, d’où l’avocat avait été précipité durant la Bataille d’Alger en 1957. »

Poursuivre la lecture sur http://texturesdutemps.hypotheses.org/1108

Photo : « 92, av. Ali Khodja (ex-boulevard Clemenceau), El-Biar », mai 2014 ©Malika Rahal

Programme du séminaire L’écriture de soi de l’historien (2015-2016)

Séminaire de Christian Delacroix, François Dosse et Patrick Garcia organisé dans le cadre du programme « La fabrique de l’histoire telle qu’elle se raconte » de l’ANR Histinéraires [Centre Georges Chevrier – Dijon ; IHTP (UPR CNRS 301) – Paris ; Larhra (UMR 5190) – Grenoble-Lyon ; Telemme (UMR 7303 Aix-Marseille Université, CNRS).

Quels ont été les parcours intellectuels et professionnels des historiens français depuis les années 1980 ? Comment les évolutions historiographiques régulièrement diagnostiquées depuis trente ans se sont-elles inscrites dans leurs travaux ? Comment la profession est-elle structurée en termes de positionnements institutionnels, de réseaux, de sociabilité intellectuelle ? Quelles en sont les ressources théoriques légitimes ? Quelle est la mémoire disciplinaire mobilisée ? Comment l’historien investit-il sa subjectivité dans son objet de recherche ? Aborde-t-il la question de son rôle social ? Continuer la lecture de Programme du séminaire L’écriture de soi de l’historien (2015-2016)

Enseigner l’histoire : contribution d’Henry Rousso au débat

 

Le 3 mai Henry Rousso a publié une tribune une consacrée au débat actuel autour des nouveaux programmes d’histoire des collèges sur son blog du Huffington post et sur son carnet de recherche À la recherche du temps présent dont voici les premières lignes :

 » Les critiques actuelles contre les nouveaux programmes d’histoire, notamment dans le cycle 4 (classes de 5e, 4e et 3e) ont quelque chose de fascinant. Non par leur originalité, mais bien au contraire par la récurrence des arguments utilisés depuis plusieurs décennies sur la « disparition de la chronologie » ou l’effacement supposé de l’histoire nationale. Ce sont là des arguments usés jusqu’à la corde, qui font référence à un « âge d’or » purement imaginaire de l’enseignement de l’histoire, et semblent nier les progrès considérables faits depuis trente ans en termes d’ouverture sur l’histoire du temps présent, sur l’histoire de la mémoire, sur l’histoire globale, sur l’histoire des périodes sensibles, ou encore sur la dimension réflexive de la discipline. La seule relative nouveauté réside peut-être dans la polytonie du concert des lamentations, des habitués de la vocifération chauviniste, tel Dimitri Casali -« J’ai pris ces nouveaux programmes comme un nouveau coup de poignard à ce qui fonde notre identité » – à des critiques plus pertinentes et mieux informées, comme celle d’Hubert Tison, secrétaire général de l’Association des professeurs d’histoire-géographie, sans oublier les positions alarmistes de quelques-uns de nos grands intellectuels, de Pierre Nora à Pascal Bruckner. »

Poursuivre la lecture sur le Huffington Post