Archives de catégorie : Séminaires

Séminaire « Art et Corporéité » le 1er février 2017

Mercredi 1er février, dans le cadre du séminaire « Art et Corporéité: formes et instruments » (PSL/École des Chartes) (18h-20h, Salle des Conseils, 65, rue de Richelieu), Agnès Callu et Armand Behar, professeur à l’ENSCI, présentent leur projet, soutenu par le Labex CAP, intitulé « Rencontre(s) à l’œuvre : vers un design émotionnel ». Il y sera question du Syndrome de Stendhal et comment avec la designeuse Ellen Zhao et les  mathématiciens du LIMSI de l’Université Paris  Saclay, ils vont le mesurer, le cartographier, le data-visualiser, l’analyser.

Séminaire « Épistémologie du dessin » le 27 janvier 2017

Reprise le vendredi 27 janvier (École des Chartes, 65, rue de Richelieu, Salle Molinier, 12h-14h) du séminaire d’Agnès Callu Épistémologie du dessin : concepts, lectures et interprétations, XIX-XXIe siècles. Elle reçoit Bernard Darras, Professeur à Paris – Sorbonne (Institut ACTE) pour un débat intitulé « Pour une sémiotique du dessin ».

Séminaire « Art et Corporéité : formes et instruments », le 25 janvier

Reprise le mercredi 25 janvier de 18h à 20h (65, rue de Richelieu, Salle des Conseils), du séminaire doctoral « Art et Corporéité : formes et instruments », porté par PSL Research University et l’École des Chartes.
Agnès Callu reçoit Roland Huesca, Professeur d’Esthétique à l’Université de Lorraine. Ils discuteront du sujet suivant : « Plasticité des corps : la danse des orifices ».

 

 

 

 

 

Séminaire « La cérémonie publique dans la France contemporaine »

La cérémonie publique dans la France contemporaine (acteurs, scénographies, médiations)

Séminaire initié par le Comité d’histoire du ministère de la Culture et de la Communication sous la direction scientifique de :

  • Maryline CRIVELLO, université d’Aix-Marseille CNRS
  • Patrick GARCIA, professeur à l’université de Cergy-Pontoise, Agora et à l’Institut de l’histoire du temps présent (IHTP)
  • Jean-François SIRINELLI, professeur des Universités de Sciences-Po Paris

Depuis l’instauration de la Ve République les cérémonies publiques en France ont connu une véritable mutation et ceci, sous l’influence de plusieurs facteurs :

Le premier est la place prise par le président de la République qui supplante comme incarnation de la nation les corps constitués, tant et si bien que c’est désormais autour de sa personne que s’organisent les cérémonies.

Le second facteur étant une nette évolution en raison de la médiatisation : progressivement elles sont moins organisées pour des spectateurs – le public physiquement présent – que pour des téléspectateurs au risque parfois de transformer le rituel en spectacle.

Le troisième est que leur évolution est liée à celle des sensibilités collectives : perception de la mort, désacralisation du politique, demande de transparence et de proximité qui posent de nouvelles contraintes aux organisateurs…

Continuer la lecture de Séminaire « La cérémonie publique dans la France contemporaine »