Archives par mot-clé : mémoire

Publication de La France en guerre froide : Nouvelles questions

L’ouvrage La France en guerre froide : Nouvelles questions vient de paraître sous la direction de Michel Hastings et Sylvie Le Clech aux Editions universitaires de Dijon (EUD).

fgf

Cet ouvrage rassemble des communications présentées lors des trois journées d’études qui s’étaient tenues aux Archives nationales (Paris et Fontainebleau) du 3 au 5 mars 2011 intitulés « la société française dans la Guerre froide » Continuer la lecture de Publication de La France en guerre froide : Nouvelles questions

Séminaire « Mémoires et histoires du temps présent en Amérique latine 2015-2016 »

Le séminaire est organisé par :
Frédérique LANGUE, directrice de recherche au CNRS (TH) (Hors EHESS)
Edgardo MANERO, chargé de recherche au CNRS (MONDA-CERMA )
Laura REALI, maître de conférences à l’Université Paris-Diderot (Hors EHESS )

 

Contacts :
frederique.langue(at)ihtp.cnrs.fr
edgardo.manero(at)ehess.fr
realiml(at)hotmail.com

 

Le séminaire se déroule le 3ème mercredi du mois, de 13 h à 15 h, du 18 novembre 2015 au 15 juin 2016, en collaboration avec l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP-CNRS).

Le séminaire a lieu en alternance à l’IHTP (59-61 rue Pouchet, 75017 Paris, salle 159) et à l’EHESS (salle 2, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris).

 Dans la lignée de la précédente édition de ce séminaire, nous centrerons notre réflexion sur le « retour de l’événement » tel qu’il apparaît explicitement à travers certaines commémorations (comme les bicentenaires des révolutions d’Indépendance de l’Amérique latine, mais pas exclusivement) en liaison avec une actualité plus récente, et, par conséquent, sur son rôle dans la redéfinition des concepts majeurs de l’histoire du temps présent latino-américain. Les populismes, nationalismes et autres mouvements d’idées et pratiques politiques seront abordés à travers le prisme des reconfigurations historiographiques de type académique, mais également des tentatives d’imposition d’une histoire officielle ou des courants de pensée révisionnistes particulièrement actifs au cours de la dernière décennie. Continuer la lecture de Séminaire « Mémoires et histoires du temps présent en Amérique latine 2015-2016 »

Retour au Goulag avec Tomasz Kizny

Le Carnet de l’IHTP publie ici la traduction française de la préface par Nicolas Werth de l’édition polonaise du livre Gulag. Nous remercions Tomasz Kizny de nous autoriser à publier une sélection de photographies extraites de l’ouvrage.

Saluons l’initiative de Fundacja Picture et de l’Institut de la mémoire nationale (IPN) de publier enfin en polonais l’ouvrage magistral de Tomasz Kizny, Goulag, paru pour la première fois — en anglais — il y a plus de 15 ans. C’est en effet un livre unique en son genre, qui donne à voir ce que le régime soviétique a toujours essayé de cacher au monde — le plus grand et le plus durable système concentrationnaire du vingtième siècle (avec le Laogaï chinois), ce siècle justement qualifié de « siècle des camps ».

Légende à proposer
Monastère des Solovki.

Tomasz Kizny a eu la judicieuse idée de faire découvrir à ses lecteurs un certain nombre de lieux concentrationnaires emblématiques (les Solovki, le chantier du Belomorkanal, la Kolyma, Vorkouta, la « Voie morte » Salekhard-Igarka) à travers des photos d’archives, exhumées des fonds de l’administration du Goulag, mais aussi des photos qu’il a prises lui-même en se rendant sur place, dans la première moitié des années 1990. Il parvient à restituer ainsi simultanément l’histoire et la mémoire de ces lieux. Tâche ô combien difficile ! Les photos d’archives sont en effet le plus souvent soit des photos de commande (comme dans le cas du Belomorkanal, où de grands photographes, comme Alexandre Rodchenko ou Gustav Kloutsis, ou encore le photographe détenu Alexandre Boulla, ont été chargés par l’OGPU de « documenter » le chantier pénal), soit des clichés pris par des gardes ou des membres de l’administration férus de photographie. Ces photos posent problème : elles n’expriment, le plus souvent, ni l’enfermement, ni la contrainte, ni la souffrance (sans parler de la mort, totalement absente), tout au plus la fatigue d’un travail quotidien exténuant. Mais même cette fatigue peut être lue comme le signe du courage volontaire de celles et de ceux qui œuvrent pour le bien commun à travers la réalisation de grands travaux. Les baraquements ordonnés des camps, les infirmeries où « se reposent » les détenus affaiblis, les tablées de zeks en train de manger présentent l’image d’un monde somme toute pas si différent du monde libre. D’un monde qui œuvre, construit, bâtit, même si tout ce travail est parfaitement vain et inutile : un canal (le Belomorkanal) trop étroit et trop peu profond ; une voie ferrée (la « Voie morte ») jamais achevée et d’emblée dénuée d’intérêt économique. Continuer la lecture de Retour au Goulag avec Tomasz Kizny

Frédérique Langue propose une lecture de Emilio CRENZEL, La historia política del Nunca Más.

El punto de partida de este libro, oportunamente reeditado el año pasado, es parte del proceso memorial de rescate y justicia que se inició a raíz de la divulgación del informe de la Comisión Nacional sobre la Desaparición de Personas (CONADEP) en 1984. Continuer la lecture de Frédérique Langue propose une lecture de Emilio CRENZEL, La historia política del Nunca Más.