Publication de La France en guerre froide : Nouvelles questions

L’ouvrage La France en guerre froide : Nouvelles questions vient de paraître sous la direction de Michel Hastings et Sylvie Le Clech aux Editions universitaires de Dijon (EUD).

fgf

Cet ouvrage rassemble des communications présentées lors des trois journées d’études qui s’étaient tenues aux Archives nationales (Paris et Fontainebleau) du 3 au 5 mars 2011 intitulés « la société française dans la Guerre froide »

Dans l’Avant –propos, Mme Agnès Magnien , Directrice des Archives nationales, après avoir inscrit cette recherche “dans la continuité des travaux réalisés depuis plusieurs décennies par les Archives nationales pour constituer le socle documentaire qui a permis le travail des historiens de la France contemporaine” souligne que la constitution de ce corpus exceptionnel par les Archives nationales s’est accompagnée d’un partenariat avec les organismes de recherche travaillant sur la connaissance du “20e siècle des guerres”, tout d’abord du “Comité d’Histoire de la Seconde Guerre Mondiale”, puis de l’IHTP qui ont été des partenaires privilégiés le réseau des correspondants de l’IHTP avait travaillé en parfaite symbiose avec le réseau des archives départementales sur la Seconde Guerre mondiale ; cette collaboration s’est poursuivie pour l’enquête sur “La Guerre froide vue d’en bas”. Ainsi lorsque la question s’est posée d’organiser un colloque sur “l’après 1945” une convergence s’est établie sans peine entre la problématique “la Guerre froide vue d’en bas” et les pistes que les archives ont décidé d’explorer pour éclairer “cet autre 20e siècle de guerre” celui de la Guerre froide ».

La direction scientifique de cet ouvrage témoigne de cette collaboration entre les Archives nationales et l’IHTP : Sylvie le Clech Conservateur général du patrimoine était Directrice de l’appui scientifique des Archives nationales, et Michel Hastings Professeur des Universités en science Politique à l’IEP de Lille, chercheur au Céraps, a assuré avec Philippe Buton, Professeur d’Histoire contemporaine à l’Université de Reims, chercheur au Cerhic, la direction scientifique de la recherche du réseau des correspondants départementaux de l’IHTP sur “la Guerre froide vue d’en bas”.

Après une introduction de Michel Hastings et Sylvie le Clech intitulée : “Pour une approche renouvelée de la Guerre froide. Interrogations et moyens de recherche » l’ouvrage est articulé en trois grandes parties :

  • Machineries politiques, machineries militantes en guerre froide ;
  • L’ordinaire et l’exception en guerre froide ;
  • Ailleurs européens de la guerre froide : étude de cas.

Dans le sommaire ci-joint, on notera l’importance de la contribution des membres de l’équipe du réseau des correspondants départementaux de l’IHTP ayant participé à l’enquête sur “la Guerre froide vue d’en bas”

Gilles Morin

Les socialistes et la guerre froide, p. 51-61

Michel Hastings

Pour un “ordinaire” de guerre froide, p. 111-120

Hélène Chaubin

Signification des jumelages, p.121-126

Xavier Desbrosse

Elus et questions de toponymie dans la marne pendant la guerre froide (1944-1969), p.127-136

Pascal Plas

Revisiter l’histoire à l’aune de la guerre froide, 1949, Oradour, p. 137-144

Isabelle Miclot

Survivre à la menace : hypothèses conflictuelles et politique de défense civile en France (1950-1960), p.155-166

Phillippe Buton

Mémoire scolaire et mémoire académique de la guerre froide en France, p. 167-179

 

Pour mémoire, rappelons que l’enquête du réseau des correspondants départementaux de l’IHTP “la Guerre froide vue d’en bas” a donné lieu à publication en 2014 aux Éditions du CNRS :

gfvb