Tous les articles par Nicolas Schmidt

Séminaire « Sociologie des élites culturelles locales »

Mercredi 21 octobre, de 18h à 20h, au 65 rue de Richelieu, en Salle Molinier 2è étage, Agnès Callu reçoit Christophe Charle.
Ils débattront de la dérégulation culturelle : celle du XIXe siècle, celle aussi d’un « contemporain extrême », mondialisé et en cours d’analyse par une histoire désormais connectée.

Voir le programme de l’année : http://calenda.org/337400

Séminaire « Épistémologie du dessin »

Vendredi 16 octobre 2015 à l’École des Chartes de 12h à 14h
au 65, rue de Richelieu, Salle Molinier, 2è étage,
première séance du Séminaire « Epistémologie du dessin, IV« .
Agnès Callu y parle du « Dessin au musée : fonction socio-esthétique»
Programme du séminaire : http://calenda.org/337377

Séminaire « Sociologie des élites culturelles locales »

Mercredi 14 octobre 2015 à l’école des Chartes de 18h à 20h
au 65, rue de Richelieu, Salle Molinier, 2è étage,
première séance du Séminaire Sociologie des élites culturelles locales, 1947-1989, III.
Agnès Callu y parle de « Discours politiques et décisions culturelles à Amiens post 1945 ».
Voir le programme : http://calenda.org/337400

24-25 octobre 2015, Berry-au-Bac : La Première Guerre mondiale des deux côtés du front

L’équipe du projet franco-allemand « La cote 108 à Berry-au-Bac : fronts militaires et fronts domestiques entre histoires nationales et mémoire européenne » – sept étudiants, français et allemands, sous la direction de Fabien Théofilakis – présentera, les 24 et 25 octobre prochains à Berry-au-Bac (Aisne), les fruits de sa nouvelle année de recherche sur un lieu qui fut un secteur du front entre Français et Allemands entre septembre 1914 et novembre 1918. Conçue dans une perspective comparative qui envisage l’histoire de la Grande Guerre dans un cadre binational, la nouvelle exposition, inaugurée le 24 octobre, sera accompagnée de visites guidées, de découverte de la cote 108, de stands « archives » et de tables rondes franco-allemandes.

Entrée libre. Informations pratiques sur le programme.

Le programme en français PROGRAMME 2015 (1)

Le programme en allemand Programm (dt) 2015 (1)

Source de l’image : « Carte postale, collection particulière »

Hollywood à Shanghai, par Anne Kerlan

En 1930, un groupe d’entrepreneurs chinois vivant entre Shanghai, Hong Kong et Pékin, fondent une des plus grandes compagnies cinématographiques de l’époque, la Lianhua. La Chine est alors une nation jeune et vulnérable et leur projet est autant économique que politique. La compagne ambitionne de donner ses lettres de noblesse au cinéma chinois et de concurrencer les Majors américaines qui dominent le marché du film. A Shanghai, elle projette de bâtir un « Hollywood oriental ». Un immense complexe de production voit alors le jour, sorte de microcosme idéal où l’art et la culture doivent servir le projet de construction nationale. Les acteurs, réalisateurs, techniciens de la Lianhua comptent parmi les plus grands de l’époque. Leurs films attestent de leur exigence artistique, combinant la volonté de s’approprier le cinéma hollywoodien et d’explorer l’art cinématographique à la nécessité de dénoncer les problèmes du pays.

Continuer la lecture de Hollywood à Shanghai, par Anne Kerlan

Séminaire « Les écritures visuelles de l’histoire de la bande dessinée »

Séminaire organisé et animé par Pierre-Laurent Daurès, Vincent Marie et Adrien Genoudet.

Bibliothèque Nationale de France, Salle 70 – Hall Est.

Vendredi de 17h à 19h.

Entrée libre

Le séminaire et cycle de rencontres, « Les écritures visuelles de l’histoire de la bande dessinée » a pour vocation d’analyser et de discuter la manière dont les arts graphiques produisent et diffusent des écritures visuelles de l’histoire. En nous intéressant aux pratiques plurielles des auteurs et dessinateurs et en les mettant en perspective, les enjeux du séminaire se situent entre une rencontre pluridisciplinaire et une définition des contours théoriques et méthodologiques de l’histoire visuelle.

Continuer la lecture de Séminaire « Les écritures visuelles de l’histoire de la bande dessinée »