Hollywood à Shanghai, par Anne Kerlan

En 1930, un groupe d’entrepreneurs chinois vivant entre Shanghai, Hong Kong et Pékin, fondent une des plus grandes compagnies cinématographiques de l’époque, la Lianhua. La Chine est alors une nation jeune et vulnérable et leur projet est autant économique que politique. La compagne ambitionne de donner ses lettres de noblesse au cinéma chinois et de concurrencer les Majors américaines qui dominent le marché du film. A Shanghai, elle projette de bâtir un « Hollywood oriental ». Un immense complexe de production voit alors le jour, sorte de microcosme idéal où l’art et la culture doivent servir le projet de construction nationale. Les acteurs, réalisateurs, techniciens de la Lianhua comptent parmi les plus grands de l’époque. Leurs films attestent de leur exigence artistique, combinant la volonté de s’approprier le cinéma hollywoodien et d’explorer l’art cinématographique à la nécessité de dénoncer les problèmes du pays.

Continuer la lecture de Hollywood à Shanghai, par Anne Kerlan

L’histoire dans l’espace public (…) : un colloque au MuCEM les 1, 2, 3 octobre 2015

Ce colloque entend observer et analyser les nouvelles façons de produire ou d’expérimenter l’histoire, de parler de l’histoire ou de la mobiliser dans l’espace public. Ces pratiques qui ne relèvent pas du champ académique sont en effet régies par d’autres contraintes et motivations que celles de la recherche. Elles se développent hors des murs de l’institution ; on peut faire l’hypothèse cependant qu’elles imprègnent la conscience historique des contemporains au point parfois de contribuer à la structurer. Dans cet esprit, il s’agit de s’intéresser non pas aux travaux historiens, mais aux différentes formes de recours à l’histoire par des acteurs sociaux, économiques ou politiques – régions, communes, partis, associations, entreprises, … – ou encore par les artistes, de même qu’aux aux modes d’appropriation du passé qui en résultent.

Continuer la lecture de L’histoire dans l’espace public (…) : un colloque au MuCEM les 1, 2, 3 octobre 2015

Séminaire « Les écritures visuelles de l’histoire de la bande dessinée »

Séminaire organisé et animé par Pierre-Laurent Daurès, Vincent Marie et Adrien Genoudet.

Bibliothèque Nationale de France, Salle 70 – Hall Est.

Vendredi de 17h à 19h.

Entrée libre

Le séminaire et cycle de rencontres, « Les écritures visuelles de l’histoire de la bande dessinée » a pour vocation d’analyser et de discuter la manière dont les arts graphiques produisent et diffusent des écritures visuelles de l’histoire. En nous intéressant aux pratiques plurielles des auteurs et dessinateurs et en les mettant en perspective, les enjeux du séminaire se situent entre une rencontre pluridisciplinaire et une définition des contours théoriques et méthodologiques de l’histoire visuelle.

Continuer la lecture de Séminaire « Les écritures visuelles de l’histoire de la bande dessinée »

Publication de La France en guerre froide : Nouvelles questions

L’ouvrage La France en guerre froide : Nouvelles questions vient de paraître sous la direction de Michel Hastings et Sylvie Le Clech aux Editions universitaires de Dijon (EUD).

fgf

Cet ouvrage rassemble des communications présentées lors des trois journées d’études qui s’étaient tenues aux Archives nationales (Paris et Fontainebleau) du 3 au 5 mars 2011 intitulés « la société française dans la Guerre froide » Continuer la lecture de Publication de La France en guerre froide : Nouvelles questions

« La Terrasse. Retour sur une histoire du temps présent », avec Malika Rahal

Le 16 août, Malika Rahal a publié un article, « La Terrasse. Retour sur une histoire du temps présent », dans son carnet de recherche, Textures du temps, dont voici les premières lignes.

« Il n’aura peut-être pas échappé aux lecteurs de Textures du temps que j’ai écris il y quelques années une biographie d’Ali Boumendjel, l’avocat et militant politique algérien.

C’est durant cette recherche que j’ai commencé à saisir combien la connaissance des lieux aide à la compréhension des choses, et ancre l’écriture : j’avais vu la maison qu’Ali Boumendjel et sa femme avaient fait construire aux Sources, la maison de ses parents à Belcourt, repéré bien des lieux de leurs vies à Alger. Mais je n’avais jamais trouvé le bâtiment  tenu par les parachustistes français à el-Biar, d’où l’avocat avait été précipité durant la Bataille d’Alger en 1957. »

Poursuivre la lecture sur http://texturesdutemps.hypotheses.org/1108

Photo : « 92, av. Ali Khodja (ex-boulevard Clemenceau), El-Biar », mai 2014 ©Malika Rahal

Nouvelle publication de l’ouvrage de Gaëtan Picon, « Admirable tremblement du temps »

A l’occasion du centenaire de sa naissance, vient de paraître :

Gaëton Picon, Admirable tremblement du temps, L’Atelier contemporain, 2015.
Avec des essais d’Yves Bonnefoy, Agnès Callu, Francis Marmande, Philippe Sollers, Bernard Vouilloux.

COUV—PICON Admirabletremblementdutempsbis

Voir la présentation de l’ouvrage : 4è de couv Admirable tremblement du temps

 

 

 

 

 

ISSN 2496-9478