Archives par mot-clé : cinéma

HISTOIRE CULTURELLE DU CINÉMA : « Du téléspectateur au spectateur de cinéma »

« Transmettre le cinéma »

7 février 2019, Abdallah Azzouz (université de Caen)
Du téléspectateur au spectateur de cinéma :
la réception des émissions de cinéma en France (1952-1964)

Liens vers les sites relatifs aux émissions de télévision et de radio consacrées au cinéma :

Qu’est-ce que la mise en scène ? Les cinéastes (1969)  :  http://www.cndp.fr/media-sceren/catalogue-de-films/qu_est_ce_que_la_mise_en_scene_les_cineastes-3807.html  (émission sur demande) 

Générique de l’émission La séquence du spectateur :  https://www.ina.fr/video/I08357765 (certaines émissions sont disponibles à l’Inathèque)

Cinéastes de notre tempshttps://www.ina.fr/emissions/cineastes-de-notre-temps/

Les rois de la nuit (1949) https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/rendez-vous-de-juillet-la-jeunesse-d-apres-guerre-filmee-par

Ciné-Parade (1955) : http://cna.public.lu/fr/fonds-archives/film-tv/paris-tv/index.html (émissions sur demande)

Histoire culturelle du cinéma : “La traduction, forme essentielle de transmission du cinéma”

« Transmettre le cinéma »

21 décembre 2017 : Jean-François Cornu (chercheur indépendant et traducteur professionnel)
La traduction, forme essentielle de transmission du cinéma : une perspective historique

Références

Films :
Bride and Prejudice (Gurinder Chadha, 2004)
Jeunes Filles en uniforme (Mädchen in Uniform, Leontine Sagan, 1931)
Grand Hôtel (Grand Hotel, Edmund Goulding, 1932)
Seuls les anges ont des ailes (Only Angels Have Wings, Howard Hawks, 1939)
The Manxman (Alfred Hitchcock, 1929).

Ouvrage :
Jean-François Cornu, Le doublage et le sous-titrage : histoire et esthétique, Presses universitaires de Rennes, collection Le Spectaculaire Cinéma, 2014.
http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3614

Pascale Thibaudeau (Dir.), Spectres de la guérilla dans les cinémas hispaniques, HispanismeS, n°7

Vient d’être mis en ligne :

Pascale Thibaudeau (Dir.), Spectres de la guérilla dans les cinémas hispaniques. Revue HispanismeS n°7 – Premier semestre 2016.

Le numéro 7 de la revue HispanismeS s’intéresse aux représentations qu’offre le cinéma des guérillas qui se sont développées en Espagne et en Amérique Latine tout au long du XXe siècle. Que les films participent à la production des mémoires à venir ou répondent aux injonctions contemporaines de remémoration du passé, ils sont examinés ici au prisme de la hantise et de la spectralité, lesquelles impliquent de tenir compte de la façon dont les éléments du passé font retour dans le présent, des questions d’héritage et de refoulement, mais aussi des modèles iconiques qui ressurgissent et de la nature, elle-même spectrale, de l’image cinématographique.

Atelier de recherche “Muséalité du Mashup”

La saison 2016-2017 de l’APPIA (atelier de prospection sur le patrimoine et les images animées), orchestrée par Alain Zind et Stéphanie-Emmanuelle Louis avec la collaboration de Vincent Auzas, défrichera quelques pans d’une vaste thématique : les rapports entre Mashup et patrimonialisation du cinéma, sous le titre « Muséalité du Mashup ».

 

La notion générale de « mashup » renvoie à un phénomène culturel de rupture des barrières traditionnelles entre autorités compétentes et amateurs éclairés que permet un environnement tel qu’internet. Ce phénomène est assimilé par Laurence Allard aux théories et attentes de réversibilité de Walter Benjamin. Cette dimension participative de la culture est favorisée par la circulation massive de l’information, se perpétuant dans la pratique du Mashup cinématographique. De par cette mobilité et une maniabilité accrue des contenus cinématographiques, puis de la dissémination des pratiques domestiques de l’image animée qui s’étendent désormais tout autant au visionnage qu’au montage, le Mashup se pose comme une pratique créative de masse. Son essence résidant dans le réemploi de matériaux cinématographiques préexistants, il peut être légitiment considérée à l’aune de la question patrimoniale. Autrement dit : en quoi cette pratique participe-t-elle de la mise en œuvre d’un processus de conservation, d’intellection et transmission du passé cinéma ? Ces missions étant celles dévolues à l’institution muséale, nous pourrions envisager comme ligne de fuite à notre réflexion la question de la « Muséalité du Mashup ».

Cette saison d’atelier s’attachera à l’étude d’un cas concret d’évolution dans la pratique de l’art sous l’ère numérique, celui du cinéma Mashup. A partir de ce fil conducteur, plusieurs piste de réflexions seront dégagées au cours des séances, embrassant les questions de circulation, d’accès aux images, de détournement, de mécaniques esthétiques cinématographiques, de mémoire et d’écriture du passé.

La première séance se déroulera le mercredi 23 novembre à 14h, dans les locaux de l’IHTP (59 rue Pouchet, paris 17e, metro Guy Mocquet ou Porte de Clichy) – Salle 255

+  d’infos sur la séance sur le carnet APPIA 

N’hésitez pas à nous contacter ou signaler votre présence sur carnet.appia@gmail.com 

Au plaisir de vous voir nombreux.

Les organisateurs d’APPIA

Séminaire “Histoire culturelle du cinéma” 2016-2017

« Les corps au cinéma, entre salle et écran »

La question du corps au cinéma est loin de se limiter à une problématique figurale et à une perspective esthétique. Envisagée sous l’angle de l’histoire culturelle, elle recouvre bien sûr des enjeux de représentations, mais aussi des interrogations liées à la nature même de l’expérience cinématographique, qu’il s’agisse de la performance de l’acteur devant la caméra ou de l’épreuve corporelle du spectateur dans la salle. Le séminaire “Histoire culturelle du cinéma” se propose, dans ce cycle entamé l’année dernière, d’explorer ces diverses facettes d’une culture des corps cinématographiques.

Le séminaire est organisé par Christophe Gauthier (École nationale des chartes),  Anne Kerlan (IHTP-CNRS-Paris 8), Myriam Juan (Université de Caen), Mélisande Levantopoulos (Université Paris 8) et Dimitri Vezyroglou (université Paris 1).

Horaires : le jeudi de 18 h à 20 h

Lieu : Institut national d’histoire de l’art (INHA) – Galerie Colbert
2 rue Vivienne ou 6 rue des Petits-Champs, Paris 2eMétro : Bourse, Pyramides ou Palais-Royal.
Salle : René Jullian (1er étage)

Continuer la lecture de Séminaire “Histoire culturelle du cinéma” 2016-2017