SÉMINAIRE « MÉMOIRES ET HISTOIRES DU TEMPS PRÉSENT EN AMÉRIQUE LATINE ET ESPAGNE 2016-2017 »

SÉMINAIRE IHTP/CNRS-UNIVERSITÉ PARIS 8/EHESS

Le séminaire est organisé par :

Frédérique LANGUE, directrice de recherche au CNRS (IHTP)
Edgardo MANERO, chargé de recherche-HDR au CNRS (MONDA-CERMA)
Laura REALI, maître de conférences à l’Université Paris-Diderot
Pascale THIBAUDEAU, professeure à l’Université Paris 8

Contacts :
frederique.langue(at)ihtp.cnrs.fr
edgardo.manero(at)ehess.fr
realiml(at)hotmail.com
pthib(at)wanadoo.fr

Le séminaire se déroule le 3ème mercredi du mois, de 14 h à 16 h, du 16 novembre 2016 au 14 juin 2017.

 Le séminaire a lieu à l’IHTP (59-61 rue Pouchet, 75017 Paris, salle 159).

Dans la lignée des précédentes éditions de ce séminaire, nous centrerons notre réflexion sur le « retour de l’événement » tel qu’il apparaît explicitement à travers certaines commémorations (comme les bicentenaires des révolutions d’Indépendance de l’Amérique latine) ou au détour de certains faits marquants de ces dernières décennies. Nous l’examinerons en liaison avec une actualité récente, en reconsidérant son influence sur la redéfinition des concepts majeurs de l’histoire du temps présent latino-américain. Les populismes, nationalismes et autres mouvements d’idées et pratiques politiques seront abordés à travers le prisme des reconfigurations historiographiques de type académique, mais également des résurgences de l’histoire officielle et des révisionnismes. Dans l’indispensable perspective comparée qui est la nôtre, il sera porté une attention particulière à l’Espagne, à l’héritage persistant du franquisme et à des luttes de mémoires inscrites sur le long terme.

Continuer la lecture de SÉMINAIRE « MÉMOIRES ET HISTOIRES DU TEMPS PRÉSENT EN AMÉRIQUE LATINE ET ESPAGNE 2016-2017 »

Appel à contribution pour le colloque « Nouveau regards sur la haute couture parisienne, de 1850 à nos jours »

Un appel à contributions est  lancé pour le

Colloque international, 24 et 25 mars 2017

Nouveaux regards sur la haute couture parisienne, de 1850 à nos jours

La manifestation est organisée par l’Institut National d’Histoire de l’Art, l’Institut Français de la Mode, l’Institut d’Histoire du Temps Présent.

Avec le concours de la Fédération de la couture, du prêt-à-porter des couturiers et des créateurs de mode.

Date limite pour les propositions : 10 septembre 2016

Communication des réponses : 15 octobre 2016

Le texte complet de l’appel à contribution, en français et en anglais

« Qu’est-ce qu’un ‘bon’ réfugié ? » présentation d’Anne-Lise Rodrigo le 20 juin 2016

Le séminaire doctoral de l’IHTP propose de tisser un ensemble de méthodes qui interrogent les enjeux actuels de la discipline historique au regard de notre propre processus de recherche. En questionnant par les démarches méthodologiques les diverses problématiques que nos sujets soulèvent, nous chercherons à donner un aperçu des multiples éléments qui composent l’écriture du temps présent.

Le 20 juin 2016 à 14 h 30 à l’IHTP Anne-Lise Rodrigo (FRAMESPA-Université Jean-Jaurès) est invitée à présenter sa recherche dans une intervention intitulée :

Qu’est-ce qu’un « bon » réfugié ?
Le refuge canadien pendant la Seconde Guerre mondiale

 » Dès le milieu des années 1930 et jusqu’en 1947, le Canada ferme ses frontières et refuse d’accueillir des réfugiés, particulièrement les individus juifs fuyant la Shoah. Environ 5 000 hommes, femmes et enfants rejoignent néanmoins les terres canadiennes grâce à des mouvements de secours ou des déplacements organisés de populations.
L’étude des archives des associations canadiennes prenant en charge les européens fuyant l’Europe permet de définir et de repérer plusieurs groupes qui composent le refuge canadien pendant la Seconde Guerre mondiale : en 1940, des enfants britanniques sont « évacués » au Canada ; la même année, environ 1300 réfugiés juifs internés en Grande-Bretagne sont transférés dans des camps canadiens ; en 1941, une centaine de Polonais réfugiés au Japon et 29 étudiants et rabbins réfugiés à Shanghai et appartenant à la Mir Yeshiva arrivent à Vancouver ; en 1944 enfin, 420 réfugiés « ibériques » juifs bloqués en Espagne et au Portugal parviennent à Montréal.
L’examen de ces différents groupes met en relief plusieurs questions : qu’est-ce qu’un « bon » réfugié ? Qui secourir ? Quels regards porte le Canada – le gouvernement fédéral et les comités de bienfaisance – sur les individus accueillis sur son sol ? »

Conserveries mémorielles : #18 Revenances et hantises

©Ximena_de_Leon_Lucero
©Ximena_de_Leon_Lucero

Ce numéro de Conserveries mémorielles propose des contributions consacrées – au sens le plus large possible – aux phénomènes de revenance et de hantise. Ces deux notions – que les textes retenus, et les approches privilégiées contribuent à définir – ne sont pas si éloignées l’une de l’autre : alors que la revenance implique l’état d’un retour – de ce qui revient –, la hantise signale la présence persistante, voire obsédante, d’une chose ou d’un être dont on ne peut se défaire et/ou qui revient sans cesse. Dans l’imaginaire de la mort, le revenant apparaît aux vivants lorsque la douleur causée par la perte est encore vive ; il incarne l’absence et montre tout le vide laissé par la disparition ; son apparition marque une interruption dans le « travail du deuil » et signale le dérèglement – momentané – de la mémoire des morts.

Nous voulons ici observer, sous différentes formes, le passé qui fait retour : lorsque le passé s’impose au présent, lorsque le révolu surgit au cœur de l’actuel, lorsque les morts, tirés de leurs tombeaux, s’immiscent parmi les vivants, l’expérience du temps est bouleversée et la mémoire affectée. Ces manifestations spectrales du passé, sous la forme d’un retour ou d’une survivance – dont les apparitions de fantômes, d’ombres, de spectres et de revenants ne sont qu’une configuration parmi d’autres – pourraient bien incarner une tension entre le présent, le passé et l’avenir, entre le révolu et le devenir.

Les notions de revenance et de hantise, au-delà des phénomènes ponctuels qu’elles contribuent à décrire, fournissent un cadre propice à une réflexion interdisciplinaire sur l’expérience du temps et sur la construction de la mémoire, inscrivant en quelque sorte un état persistant entre la vie et la mort, entre la survie et la disparition, entre le souvenir et l’oubli des morts. 

« La numérisation des archives orales de l’IHTP : un projet IHTP, BnF et plateforme Cocoon » par Valérie Hugonnard

A découvrir sur le carnet de la bibliothèque Collections du temps présent un premier billet sur le projet de numérisation des collections

Le fonds d’archives orales de l’IHTP s’organise en trois grandes séries – ENT Entretiens, COL Colloques, SEM Séminaires – , il rassemble des enregistrements réalisés principalement du début des années quatre-vingt au début des années 2000 et porte sur l’histoire de la Deuxième guerre mondiale, l’histoire de la décolonisation et des questions touchant l’histoire du monde contemporain.

Poursuivre la lecture sur https://ihtpbibarch.hypotheses.org/673

”People think history in the long term, but history, in fact, is a very sudden thing.” Philip Roth